Cyclo-Sport Salleboeuf : site officiel du club de cyclisme de Sallebœuf - clubeo

VENTOLINE

3 messages

#1 7 (26 décembre 2017 19:34)

VENTOLINE : prénom féminin originaire du laboratoire 

Couleur préférée: Le bleu

Lettre préféréee: l'R

Caractère: Monte vite en pression

Situation: Célibataire, maitresse universelle transgenre

Première rencontre dans la cour de l'école primaire, elle supprimait la toux d'un instituteur remplaçant accroc de sport.

Déja, elle ne manquait pas d'air, j'étais trop jeune pour comprendre ce qu'il cachait derrière ces quintes.

Perdu de vue jusqu'à l'adolecence, elle fit son retour dans les vestiaires, effrontée et sans gêne, elle apportée un soutien à quelques copains insouciants et inconscients.

Elle se mettait en valeur, mais faisait mauvais genre, trop facile, s'offrant à toutes les bouches, vraiment mal embouchée.

Séduisante,avec une touche de perversité, jouant la diva, dans la cour carrée des célébrités sportives en tous genres, toujours suspecte d'être dans le lit de celui-là ou d'un autre,  toujours en même temps.

Elle a une vertu "dit la tante" à un ami, elle brise les coeurs "dit mon docteur".

Choyée chez les "étoiles"elle est aussi courtisane chez les moins connus, qui la pratique sans mégardes, risquant la transmission de maladies à leur insu.

Tantôt fée, tantôt sorcière, elle offre du rêve et de la consécration, avec comme effets pervers, la déchéance de la gloire et un passage obligé au purgatoire.

Question fondamentale,VENTOLINE, maitresse universelle ou simple poupée? 

La liste des amants décus et déchus est interminable,trahison, effets secondaires avérés et inattendus,intolèrence, addiction, tous ces maux sont dans la bouche des amants de la belle.

Sa compagnie provoque des réactions étranges, elle fait tousser, au point de ne plus vouloir lui rendre sa liberté, certains vont jusqu'à l'overdose, dans les milieux autorisés, on en parle, une main devant la bouche.

Je m'essouffle,la chaleur de la cheminée devient pesante,j'en termine, je vais prendre l'air à pleins poumons, je quitte la pièce, elle me suit du regard, je la sens triste, elle est prête à exploser, la pression est de son côté, j'ai toujours préféré la nature à la science. 

Bertrand

 

#2 28 décembre 2017 20:39 (28 décembre 2017 20:39)

et les mots aux mots !

c'est toujours aussi bien écrit.

 

#3 30 décembre 2017 14:17 (30 décembre 2017 14:17)

Disons que la rime riche de ta chère VENTOLINE n'est elle pas CUCU LA PRALINE ?

Tu préfères la nature : à ton aise, moi je me tournerai volontiers vers une ALINE Câline (rêve !).

Simplement : une poche de pralines.

 

Réponses