Cyclo-Sport Salleboeuf : site officiel du club de cyclisme de Sallebœuf - clubeo

OKB VTT à Iraty, le 01/10/2017, c'était épique, et c'est unique !

3 octobre 2017 - 23:03

Un grand moment que cette 2e édition du Raid OKB VTT qui reliait ce dimanche Iraty à Saint Jean Pied de Port. Après une 1ere édition placée sous le brouillard, le temps ne nous a pas épargné une fois de plus. Des conditions dantesques se sont en effet installées samedi sur le Pays Basque après une belle semaine ensoleillée. Pluie, froid, vent sur les sommets, et brouillard par endroits ont contraint les organisateurs à annuler dès le départ le 80 kms. En effet la boucle de 15 kms, trop technique et exposée, est devenue dangereuse avec la météo. Nous sommes donc 220 à partir guillerets sur le 65 kms comprenant une boucle sur le haut d'Iraty avant d'entamer la longue descente vers Saint Jean Pied de Port. Le total en fin de journée sera de 2200 de D+ et 2900 de D- . Un périple transformé en épopée par les conditions météo extrêmes.

Digne et unique représentant du CS Salleboeuf, je suis parti avec 8 compères dans notre repaire d'Ispoure pour la nuit du samedi au dimanche. Il fallait en effet déposer les vélos et valider les inscriptions le samedi soir au Chalet de Cize et être prêts pour la navette de 6h dimanche matin. Heureusement, notre hôtesse Nathaly nous avait préparé le meilleur accueil et un magnifique repas avec apéro, jambon et pâté de pays en entrée, puis un merveilleux poulet basquaise fait maison et pâtes, pour finir par un sublime fromage local et une tourtière. Quelle saveur de se sentir si bien accueilli, dans une maison très sympa où l'on peut facilement dormir à 10.

5h, dimanche matin, le réveil sonne, la pluie s'est calmée durant la nuit, mais tout est détrempé, ça va être journée savonnette... 7h arrivée au Chalet de Cize, récupération des vélos, échauffement, briefing de départ, et à 8h, c'est parti. Démarrage direct en côte après 500m de plat sur la route et premières glissades dans la boue le long du torrent qui monte à Burdincurutcheta, avant de bifurquer vers la gauche et le 1er portage, direction OKB. Pas de particularité sur les 11 premiers kms, identiques à l'an dernier et préservés de la pluie, qui nous permet de profiter des paysages magnifiques, le Pays Basque est unique ! La pluie décide alors de s'installer et tombe de plus en plus drue jusqu' à la descente d'Orgarate que mon niveau technique me contraint à descendre à pied même quand c'est sec. On attaque ensuite vaillamment 11 kms de montée dont 9 sur chemins forestiers sans difficulté technique hormis la pente. Mais c'est long autant de montée en VTT. Heureusement vient le merveilleux réconfort de la plancha au bienveillant ravito 2 et d'un fameux sandwich lomo-ventrèche qui nous réchauffe le cœur et le corps.

On attaque alors la partie la plus terrible, un portage direct nous remet de suite dans l'ambiance avant d'entamer les devers côté Larrau dans des sentiers étroits de plus en plus glissants au dessus de pentes parfois vertigineuses, voire de ravins. Inutile de vous dire que la marche a fait partie de ma panoplie en de nombreux endroits de ce passage.  Enfin, arrivée aux chalets d'Iraty, la difficulté technique se réduit et nous permet de nous relâcher un peu avant d'entamer une nouvelle montée sur chemin forestier et de rejoindre le ravitaillement 3 au milieu du déluge. Heureusement comme tout le long du parcours, une équipe d'organisation et de bénévoles au top bravaient comme nous les conditions apocalyptiques pour nous apporter du réconfort. Nouveaux sentiers balayés par le vent et la pluie sur le dernier sommet d'Iraty avant d'attaquer la descente; Direction de nouveau vers Burdincurutcheta pour boucler la boucle, non sans oublier la remontée du col et un dernier portage qui laisse des traces pour les meilleurs. Pour des raisons de sécurité, les autres bifurqueront par la route. 42 kms étaient couverts de boue, euh non pardon, en 6 heures, avant d'attaquer la longue descente vers Saint Jean Pied de Port. Un arrêt très bref au ravito 4 pour éviter de se refroidir et descente sans histoire, et plutôt ludique, enfin presque puisqu'il restait quelques montées intermédiaires que ma chaine couverte de boue refusait de grimper sur les derniers pignons. Pause champignons pour certains pendant que mes copains experts en BMX et rois de la Mégavalanche firent la différence dans ces descentes glissantes. Ils attaquaient déjà le merveilleux Axoa proposé par l'organisation lorsque j'arrivais après un très joli final par la Citadelle et la rue centrale de Saint Jean Pied de Port qui regardaient passer des OVNI couverts de boue des pieds à la tête.

Au total, ce seront 7h30 sur le vélo, 8h30 avec les arrêts pour une expérience hors du commun. Une organisation parfaite et très sympathique, dans un paysage merveilleux font qu'on attend avec hâte l'an prochain pour la nouvelle aventure. On oubliera rapidement les désagréments liés à la météo pour se souvenir uniquement des moments forts et intenses que l'on a vécus.

J'espère que l'on sera plusieurs du club l'an prochain pour participer à cette aventure extraordinaire. Vous trouverez ci-joint un film sur la 1ere partie de la rando, réalisé par un copain, Ben, qui traduit bien l'ambiance, et quelques photos souvenirs.

Nicolas

Commentaires

jonathan walbrou 15 octobre 2017 16:10
Compétiteur

bravo ca fait une belle journée sur le velo

philippe raudier 6 octobre 2017 16:07
Compétiteur

Tout simplement bravo et respect !! mais avec une telle écriture je vois bien le gars en remplacement de MR ODIN ....

Staff
Christophe LOBRE
Christophe LOBRE 5 octobre 2017 20:14
Compétiteur

Bravo Nico pour ce périple. mais après avoir lu ton résumé il faut être fou pour participer et braver les éléments comme tu l'as fait.

Staff
alain odin
alain odin 5 octobre 2017 12:31

Bravo le gars; moi je voudrais bien aller avec toi....tu ramèneras un détritus à Salleboeuf. tu es vraiment sale sur la photo...mais content quand même

Staff
Fabien Labat
Fabien Labat 4 octobre 2017 16:26

bravo nico avec ses conditions dantesques !